Enquête Longitudinale Familles et Employeurs (FamEmp) (En cours de labellisation)

Statut de l'enquête

Statut de l'enquête
Initiative Enquête d'initiative nationale ou régionale
Contenu du questionnaire Sans lien avec un règlement européen

Champs de l'enquête

Champs de l'enquête
Unité statistique enquêtée Individu ou ménage 
Champ statistique couvert

Unité statistique enquêtée : individus et leur employeur.

Champ statistique couvert :

Individus de 20 à 65 ans résidant en France métropolitaine.

Employeurs principaux des individus ayant répondu au questionnaire individu et étant en emploi salarié au moment de l’enquête dans un établissement de 10 salariés et plus. A établir après test, en cours à l’automne 2021 : échantillon complémentaire d’établissements de moins de 10 salariés.

Champ géographique France métropolitaine

Présentation de l'enquête

Présentation de l'enquête
Titre du(es) questionnaire(s)

L’enquête comprend deux questionnaires :

Enquête Longitudinale Familles et Employeurs –volet individu

Enquête Longitudinale Familles et Employeurs –volet employeur

Objectifs

La nouvelle enquête longitudinale FamEmp vise à mesurer l’évolution depuis le début des années 2000 de la prévalence des conflits entre le travail et la vie personnelle, et à comprendre les stratégies d’articulation adoptées par les femmes et les hommes. L’enquête permettra d’évaluer l’effet des conditions d’articulation sur les carrières, les trajectoires familiales, le bien-être et la santé. Elle vise aussi à établir leur impact sur les inégalités sociales et de genre sur le marché du travail et dans la sphère domestique. Une attention particulière sera portée aux situations de vulnérabilité sociale (emplois précaires, familles monoparentales) et aux nouvelles formes d’emploi et d’exercice du travail (télétravail, auto-entreprenariat, travail nomade).

L’enquête permettra également d’apprécier le rôle joué par l’évolution des politiques d’entreprise (politiques d’égalité professionnelle) et des politiques publiques (allongement du congé de paternité, congé proche aidant par exemple).

Enfin, elle permettra d’identifier les facteurs susceptibles de réduire ou d’accroître les tensions entre les deux sphères, qu’il s’agisse des conditions d’emploi et de travail, des configurations familiales, mais également des contraintes que fait peser le handicap ou la perte d’autonomie d’un enfant, d’un conjoint ou d’un parent.

Thèmes du (ou des) questionnaires

Les questionnaires reprennent les thématiques de l’édition précédente (Enquête Familles et Employeurs de 2004-2005) et quelques nouvelles thématiques sont introduites.

En raison de la proximité des thématiques abordées et du protocole, une partie du questionnaire est commune avec la deuxième enquête Generations and Gender Survey (intitulée en France « Etude des relations familiales et intergénérationnelles 2 » : Erfi 2.0). Environ 1/3 des questions de la nouvelle enquête Familles et Employeurs ont été reprises de la deuxième édition d’Erfi.

Les thématiques couvertes par les questionnaires sont :

Volet individu :

  • Caractéristiques sociodémographiques de l’individu et du conjoint :
  • Caractéristiques sociodémographiques d’égo,
  • Caractéristiques du logement,
  • Caractéristiques sociodémographiques du conjoint actuel
  • Histoire de la relation avec le conjoint
  • Conjoint non cohabitant (raisons, intentions de vivre ensemble)
  • Histoire familiale :
  • Histoire conjugale : précédentes unions, naissances, séparations et changements professionnels suite aux séparations
  • Enfants : caractéristiques sociodémographiques, impact de la naissance pour Ego et l’autre parent, situation actuelle de l’enfant
  • Beaux-enfants de l’union actuelle : caractéristiques sociodémographiques, situation actuelle
  • Fécondité : intentions de fécondité, nombre idéal d’enfants, problèmes de fécondité
  • Ménage :
  • Composition du ménage (autres membres que conjoint et enfants)
  • Répartition des tâches domestiques et parentales
  • Temps passé aux différentes tâches (domestiques, parentales, aide, loisirs)
  • Organisation de la semaine (midi, mercredi, samedi)
  • Prise de décisions au sein du ménage sur achats, dépenses
  • Recours aux modes de garde formels, informels, régulièrement et pendant les vacances, montant des dépenses de garde, gestion des imprévus
  • Générations :
  • Caractéristiques sociodémographiques des parents
  • Jeunesse et origines familiales
  • Situation actuelle des parents
  • Composition de la fratrie
  • Garde des petits enfants
  • Aide à un proche :
  • Etat de santé et handicap du premier cercle familial (parents, conjoint et enfants)
  • Aide apportée aux parents, conjoint et enfants
  • Aide apportée à d’autres proches
  • Emploi :
  • Histoire professionnelle : activités passées
  • Caractéristiques de l’emploi actuel : statut, PCS, qualification, contrat de travail, auto-entreprenariat, pluriactivité, établissement employeur, lieu de travail
  • Temps et horaires de travail : nombre d’heures, heures supplémentaires et sous-emploi, temps partiel, régularité des horaires, prévisibilité, flexibilité, horaires atypiques, contrôle des horaires, aménagements
  • Télétravail et travail à domicile
  • Interrelations entre les sphères familiale et professionnelle : connexions numériques pour le travail, étanchéité / débordements entre les deux sphères
  • Congés et prestations : congés, prestations disponibles dans l’établissement, possibilités d’ajustements des horaires en cas d’imprévus
  • Perception de la prise en compte de la vie familiale par l’établissement employeur
  • Satisfaction professionnelle et risques psycho-sociaux
  • Pluriactivité
  • Avenir et intentions vis-à-vis du travail
  • Chômage et inactivité : dernier emploi, recherche d’un emploi
  • Congé parental : raisons, dernier emploi
  • Situation professionnelle du conjoint : trajectoire professionnelle passée, activité professionnelle actuelle, temps et horaires de travail, télétravail et travail à domicile, congés et prestations, pluriactivité, avenir et intentions vis-à-vis du travail, chômage/inactivité
  • Revenus :
  • Patrimoine immobilier
  • Niveau de vie, pauvreté
  • Revenus propres, du conjoint, du ménage
  • Transferts financières entre ménages
  • Congé parental
  • Revenus futurs
  • Attitudes :
  • Styles de parentalité
  • Valeurs
  • Relation perçue entre famille et travail
  • Bien être :
  • Santé générale, bien être
  • Charge mentale
  • Satisfaction

Volet employeur :

  • Caractéristiques de l’établissement
  • Organisation du travail (durée du travail, type d’horaires, flexibilité, télétravail)
  • Congés réguliers et exceptionnels, possibilité de bénéficier d’arrangements ou d’aménagements d’horaires pour raisons personnelles
  • Prestations (monétaires, places en crèches …)
  • Autres dispositifs (droit à la déconnexion, organisation des réunions, signature de chartes …)
  • Prise en compte de la vie des salariés dans l’organisation de l’établissement, la gestion des carrières et avis sur le rôle de l’employeur dans la conciliation famille-travail
Historique

FamEmp s’inscrit dans la continuité de l’enquête Familles et Employeurs menée en 2004-2005 par l’Ined et l’Insee qui a été présentée au CNIS Formation Démographie, Conditions de vie le 22 mai 2003 et a obtenu l’avis d’opportunité favorable. Elle a été présentée au Comité du label, Formation Ménage et Entreprises le 5 avril 2004 qui lui a attribué le label d’intérêt général et de qualité statistique et a proposé le visa rendant cette opération statistique obligatoire.

Elle vise à tenir compte des évolutions du contexte :

  • Nouvelles configurations familiales : séparations, familles recomposées, gardes alternées…
  • Évolutions des normes parentales et de genre
  • Mutations de l’emploi : développement du numérique, du télétravail, de l’emploi indépendant…
  • Évolutions politiques : allongement du congé de paternité, réforme de la PreParE, indemnisation du congé de proche aidant et, concernant l’emploi, la politique d’égalité professionnelle

La problématique de la conciliation sera également élargie aux proches aidants. Du point de vue méthodologique, l’enquête sera renouvelée en adoptant une perspective longitudinale et en appariant les données collectées à des sources administratives. Enfin, les parties du questionnaire communes avec l’enquête européenne Generations en Gender Survey (GGS) permettront la comparaison entre données françaises et d’autres pays d’Europe.

Famemp est intégrée à l’équipex+ LifeObs (Observatoire des parcours de vie) sélectionné dans le cadre de l’appel à projet du 3e plan d’investissements d’avenir, et dont l’Ined assure la coordination.

Faits marquants précédentes éditions

72 chercheurs et chargés d’études de la statistique publique membres du groupe d’exploitation Un ouvrage collectif, 68 articles scientifiques dans des revues françaises et internationales 5 bulletins d’information (Population et sociétés, Etudes et résultats, Point Stat, DGAFP) et quatre thèses ont été produits à partir des données de la première enquête Familles et Employeurs, lesquels ont fait l’objet d’une large couverture médiatique et alimenté les réflexions de l’action publique (auditions IGAS, CESE, CFDT, Observatoire de la petite enfance, etc.).

Les données ont été mises à disposition au centre Quetelet (aujourd’hui Progedo Diffusion) deux ans après la fin de de la collecte.

Concertation

Consultations menées en 2021 auprès d’acteurs de la société civile : Union nationale des associations familiales (UNAF), Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT), Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (ORSE), Association Française des Aidants, Observatoire de la qualité de vie au travail (OQVT), Mouvement des entreprises de France (MEDEF), Mission Conciliation vie professionnelle/ vie familiale, Confédération française démocratique du travail (CFDT). Contact avec la Confédération générale du travail (CGT).

Consultations méthodologiques et scientifiques : Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES), Insee (division Logement, participation au Groupe de Travail « Refonte du TCM »).

Réalisation d’une enquête par questionnaire auprès des utilisateurs de l’enquête menée en 2004-2005 (95 participants). Recueil de leur expérience dans l’exploitation de la première enquête et des suggestions pour la nouvelle.

Origine de la demande

Les équilibres entre vie familiale et vie professionnelle sont aujourd’hui bouleversés par de profonds changements économiques, sociaux, démographiques et politiques. Ces évolutions interrogent tout particulièrement les décideurs publics, les employeurs et les organismes de protection sociale amenés à développer des politiques et des dispositifs d’aide dédiés. A titre d’exemple, Elisabeth Borne, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, et Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles, ont lancé en mars 2021 une mission sur la conciliation des temps professionnel et familial des parents. Une mission conjointe de l’IGAS et de l’IGF se sont vus confiés une mission sur l’évaluation du crédit impôt famille pour les entreprises. Au niveau européen, la directive sur l’équilibre des temps de vie est entrée en vigueur le 1er août 2019. Les États membres ont désormais trois ans pour adopter les dispositions législatives, réglementaires et administratives nécessaires pour se conformer à la directive.

Des changements technologiques et mutations de l’emploi transforment le marché du travail. Certaines de ces évolutions, accélérées par l’expérience de la crise sanitaire de la COVID-19, contribuent à un effacement des frontières entre les univers privés et professionnels et peuvent être sources de conflits entre travail et famille. En parallèle, la diversification des structures familiales implique des modalités d’articulation entre vie familiale et vie professionnelle plus variées mais aussi plus instables. Les politiques familiales, comme celles de l’emploi, ont également connu depuis 20 ans des évolutions marquantes, sans que l’on soit à ce jour en mesure d’en évaluer leur effet sur les conditions d’articulation entre vies professionnelle et familiale. Enfin, dans un contexte de vieillissement de la population, de nouvelles problématiques ont fait leur apparition dans les débats publics, comme celle des proches aidants en emploi.

Ces changements majeurs reconfigurent les parcours de vie individuels et appellent des recherches inédites, ambitieuses et interdisciplinaires. Comprendre ces évolutions est en effet crucial pour prévoir et préparer l’avenir, ainsi que pour concevoir des politiques publiques et des politiques d’entreprises adaptées.

Place dans un dispositif statistique

Les données existantes pour observer et analyser les conditions d’articulation entre les temps de vie sont anciennes. La dernière enquête Familles et Employeurs date de 2004-2005. D’autres enquêtes de la statistique publique ou d’organismes d’études ont été réalisées depuis, mais elles ne couvrent qu’un aspect de la question. L’enquête longitudinale Conditions de travail et risques psychosociaux (CT-RPS Dares, 2013-2016-2019) informe en détail sur les conditions de travail et les horaires, mais très peu sur la vie familiale (Briard, 2019). Les personnes inactives ne sont en outre pas couvertes par le champ de l’enquête en première interrogation. Les modules ad hoc des enquêtes Emploi sur la conciliation (Insee, 2005, 2010, 2018) offrent des données comparatives à l’échelle européenne sur la question, principalement du point de vue des parents de jeunes enfants, mais ces modules sont relativement succincts et ces données transversales ne permettent pas de dégager des mécanismes explicatifs causaux recherchés dans les standards internationaux des publications scientifiques. Les enquêtes Génération du Céreq offrent quelques informations sur l’articulation des événements familiaux et professionnels mais sont centrées sur l’insertion professionnelle des sortants de formation initiale et la proportion de répondants devenus parents est faible. Enfin, les enquêtes Mode de garde de la Drees, dont la dernière édition est en cours en 2021, sont centrées sur les parents d’enfants de moins de 6 ans.

La Drees réalise tous les 10 ans environ une grande enquête nationale sur la dépendance (HID en 1998, Handicap Santé en 2008, CARE en 2015) avec un questionnaire spécifique auprès des aidants déclarés par les personnes enquêtées. Mais ces enquêtes ne permettent pas de disposer d’un échantillon témoin de non aidants, pourtant nécessaire pour évaluer de façon rigoureuse dans quelle mesure l’aide affecte la vie professionnelle et la santé ou, à l’inverse, la manière dont l’activité professionnelle et l’état de santé conditionnent le choix de s’investir dans une prise en charge. L’absence de dimension longitudinale empêche par ailleurs une analyse dynamique des parcours professionnels des aidants. L’enquête européenne Share permet d’étudier l’interrelation entre les trajectoires professionnelle et familiale des proches aidants, mais cela uniquement les personnes âgées de 50 et plus.

Aucune de ces enquêtes ne comporte d’informations sur les pratiques des entreprises en matière d’articulation entre la vie familiale et la vie professionnelle.

Notre enquête a pour ambition de couvrir l’ensemble de ces thématiques de recherche en lien avec les équilibres entre vies professionnelle, familiale et personnelle. Avec ces données, pourront être traitées de multiples questions qui sont d’une importance cruciale pour les individus concernés, leurs employeurs et les pouvoirs publics. Ces données permettront tout d’abord de mieux comprendre l’effet des événements familiaux (mises en couple, séparations…) sur les carrières des femmes et des hommes et notamment de faire un nouvel état des lieux des ajustements professionnels différenciés des pères et des mères suite à la naissance d’un enfant et de leurs effets de long terme sur leurs carrières. Les données de l’enquête FamEmp permettront également d’analyser, à l’inverse, la façon dont les situations d’emploi (statut professionnel, temps de travail, horaires atypiques, instabilité professionnelle…) affectent la vie familiale, la santé ou la fécondité. Ces données permettront ainsi de mieux comprendre le recul de la fécondité observé en France ces dernières années, cette question démographique étant cruciale pour l’avenir du modèle social français qui repose sur la solidarité intergénérationnelle.

Les données de l’enquête FamEmp fourniront également des résultats actualisés, en population générale, sur les relations au sein des couples, la répartition des tâches domestiques et parentales, en termes de temps passé à ces différentes tâches et de charge mentale. FamEmp permettra également des analyses innovantes sur la question des séparations et des gardes alternées qui se sont développées ces dernières années.

Un autre axe important de recherche à partir des données de l’enquête FamEmp consistera à analyser l’effet des conditions d’emploi et de travail, et particulièrement des nouvelles formes d’emploi, sur l’articulation entre vie familiale et vie professionnelle et sur la porosité entre les deux sphères. Des questions spécifiques vont être introduites dans l’enquête FamEmp, permettant de mieux repérer et mesurer ces nouvelles formes et conditions d’emploi et ainsi d’aborder des questions jusqu’ici sans réponse faute de données adéquates.

Sur toutes ces thématiques, la grande taille de l’échantillon FamEmp permettra d’accorder une attention particulière à l’hétérogénéité des pratiques et des situations selon le niveau de qualification et de diplôme, le genre, l’origine, le contexte familial ou professionnel.

Extensions géographiques

Pas d’extension géographique.

Utilisateurs

L’équipe de production veillera à ce que les données produites soient largement utilisées en rendant les jeux de données facilement disponibles dans une approche de science ouverte et de mise en œuvre des principes FAIR (Findable, Accessible, Interoperable, Reusable), et dans le respect de le RGPD. Un consortium de recherche sera formé autour de l’exploitation de l’enquête FamEmp, dès la fin de la première phase de collecte de données. Il fédérera les équipes de recherche sur les questions relatives aux équilibres entre vie familiale, vie personnelle et vie professionnelle, ainsi que des experts non académiques. Les 95 chercheurs ayant répondu à l’enquête préalable à la mise en place de l’enquête seront invités à faire partie du groupe d’exploitation (membres des laboratoires LISE (Cnam, CNRS), CEET (Cnam), CSE (EHESS), IRISSO (Paris-Dauphine), CERLIS (U. de Paris, U. Sorbonne Nouvelle, CNRS), CRESPPA (Paris 8), Lirsa (Cnam), LEST (CNRS), Clersé (U. de Lille), Printemps (UVSQ), PRISM (U. Paris 1), OFCE (Science Po), OSC (Science Po, CNRS), IPP (PSE), IRIS (EHESS, CNRS, Inserm, U. Sorbonne Paris Nord), CMH (EHESS, CNRS, ENS) et BETA (U. de Lorraine)). Des représentants d’organismes de la statistique publique ou des administrations en feront partie tels que la DARES (Direction de la recherche, des études et des statistiques du ministère du Travail), la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques du ministère de la Santé et des Affaires sociales), la CNAF (Caisse d’allocations familiales), la DGAFP (La direction générale de l’administration et de la fonction publique) et France Stratégie.

Les données seront mises à disposition sur le portail Progedo Diffusion environ deux ans après la collecte. Les données appariées avec des données administratives et les données appariées individu-employeur seront mises à disposition sur le CASD.

Cette enquête fait partie de l’équipex+ LifeObs (Observatoire des parcours de vie), qui vise à collecter des données, les diffuser et former les utilisateurs. Dans ce cadre, afin de rendre les données accessibles et exploitables par les chercheurs internationaux, les questionnaires et documentations seront traduits en anglais, ce qui reste l’exception en France. La documentation en anglais est un prérequis pour l’analyse comparative entre pays et pour le positionnement favorable de la France dans la recherche internationale.

Les données produites par l’enquête constitueront également un matériel précieux pour les cours de formation universitaire. Elles seront largement diffusées dans les masters de démographie, de sociologie, d’économie et de santé publique, en particulier dans les écoles universitaires de recherche auxquelles participe l’Ined (HED, GSS, PGSE).

Au-delà du monde universitaire, des organismes officiels et des associations de la société civile ont exprimé leur intérêt pour les résultats à venir de l’enquête FamEmp, comme ils l’avaient fait lors de la première édition.

Enfin, des tableaux de données agrégées seront également mis en ligne pour le grand public, lui permettant d’accéder aux principaux résultats de l’enquête. Des jeux de données entièrement anonymes limités à un petit nombre de variables, seront disponibles en ligne sans aucune barrière d’accès afin de faciliter la reproduction des résultats.

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques
Périodicité de l'enquête Ponctuelle ou pluri-annuelle
Période de collecte

Enquête de (au moins) trois vagues séparées de 3 ans : 2023, 2026, 2029. La possibilité de faire une 4ème et une 5ème vague de collecte est à l’étude, en lien avec le financement de l’enquête et le rafraîchissement de l’échantillon.

Pour la première vague, la collecte du volet individu est prévue entre novembre 2023 et juin 2024 et celle du volet employeur entre septembre 2024 et avril 2025. La deuxième et troisième vague auront lieu 3 et 6 ans plus tard, respectivement.

Mode de collecte

Volet individu : collecte multi-mode (majoritairement par téléphone et une partie en CAWI).

Volet employeur : questionnaire CAWI avec possibilité de télécharger le fichier et de répondre sur le questionnaire papier.

Comitologie

Groupe de coordination : en charge de l’étude, l’équipe se réunit une fois par semaine pour mettre en œuvre les différentes étapes de l’enquête. Il est composé de : Ariane Pailhé (Directrice de recherche), Delphine Remillon (Chargée de recherche), Roméo Fontaine (Chargé de recherche), Amandine Stephan (Ingénieure en méthodologie d’enquêtes) et Malena Lapine (Chargée de projet).

Groupe de conception : l’équipe de coordination est entourée d’une équipe de conception plus large de onze chercheurs et statisticiens. Le groupe de conception se réunit, avec le groupe de coordination, tous les 2-3 mois pour consultation et discussion des décisions à prendre dans le cadre de la conception de l’enquête. Ses membres se sont également réunis à plusieurs reprises en sous-groupes thématiques (composés selon les domaines de spécialisation de chacun) pour construire les différents modules du questionnaire. Des réunions spécifiques sont organisées tous les deux mois afin d’assurer la coordination des enquêtes GGS et FAMEMP.

Des chercheurs d’autres laboratoires d’Ile-de-France et de l’étranger (l’Institut des Politiques Publiques de l’Ecole d’Economie de Paris et le LIVES de l’Université de Genève) ont été associés à la conception de l’enquête. Ont également été consultées sur le questionnaire employeur des chercheurs des laboratoires suivants : CNAM, Centre Maurice Halbwachs, Surrey Business School et Université Paris 1. Suite au test de l’automne 2021, ce groupe de travail sera élargi et intégrera des représentants des administrations et partenaires financiers.

Le Comité directeur de suivi des projets veille à l’Ined au bon déroulement du projet d’enquête à l’occasion d’un suivi tous les deux mois.

Conseil scientifique : la production de l’enquête est encadrée par un Conseil scientifique international pluridisciplinaire composé de cinq chercheurs : Andrew Clark (économiste, Paris School of Economics), Claude Martin (sociologue, CNRS et EHESP), Ariane Ollier-Malaterre (gestionnaire, UQAM, Canada), Hélène Périvier (économiste, Science Po et OFCE) et Sébastien Roux (statisticien, Insee). Le conseil s’est réuni à deux reprises en 2021 et se réunira au moins une fois par an les années suivantes. Il préparera également un rapport d’évaluation.

Comité de Partenaires : Le comité des partenaires est en cours de constitution. La DARES en fait dès à présent partie.

Groupe d’exploitation : le groupe d’exploitation n’est pas encore constitué. Il sera lancé à la fin de la collecte de la première vague du volet individu et ouvert aux chercheurs ayant répondu à l’enquête auprès des utilisateurs et aux partenaires de l’enquête. Un appel à projets de recherche sera lancé.

Contraintes pour l'enquêté

Volet individu : Enquête non obligatoire. La durée d’entretien est évaluée à 60 minutes. Le questionnaire comporte une question sensible sur l’ascendance migratoire de l’enquêté. Quelques questions sur la santé (mini module européen et nature des limitations fonctionnelles et restrictions d’activité) de l’enquêté et ses proches (parents, conjoint, enfants…) peuvent également être considérées comme sensibles.

Volet employeur : Le questionnaire de 8 pages comporte peu de questions chiffrées afin de limiter la charge de réponse des employeurs. Au regard des tests en cours, sa durée est estimée à 20 minutes. Le caractère obligatoire pour le volet employeur est souhaité, ceci afin de consolider les hauts taux de réponse de l’enquête.

Afin de limiter la charge pour les enquêtés, individus comme employeurs, des appariements avec les sources fiscales (Fidéli, éventuellement FILOSOFI) et les DSN sont prévus ainsi qu’avec des bases de données d’entreprises pour le volet employeur.

Organisme collecteur Prestataire externe, marché en 2022.
Plan de sondage

Tirage aléatoire dans Fidéli pour la première vague (rafraichissement pour les vagues suivantes à l’étude). Plan de sondage conjoint avec GGS. Encore à l’étude : surreprésentation de certaines populations minoritaires (par exemple, les parents d’enfants en situation de handicap) ou difficiles à joindre (ménages appartenant aux déciles extrêmes de la distribution des niveaux de vie) et tirage dans les jours EDP ou panel tous salariés.

Taille de l'échantillon 25000

Service producteur et diffusion

Service producteur et diffusion
Service(s) producteur(s) Institut national d'études démographiques (Ined)
Partenariat Partenariat avec la DGFIP et l’INSEE pour le tirage de l’échantillon dans Fidéli et les appariements post-enquête Partenariats financiers : Equipex LifeObs, DARES. Contacts en cours : DREES, CNAF, France Stratégie, CNSA, DGAFP, ANACT, Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes. Partenariats scientifiques : IPP, Equipex LifeObs.
Date prévisionnelle de la première publication

Fin 2024 pour le bulletin d’information de l’Ined Population et sociétés et autres bulletins d’information des partenaires.

Avis d'opportunité

Avis d'opportunité
Date commission/formation 02/12/2021
Date début de validité 01/01/2023
Date fin de validité 31/12/2027
Commission Cnis Démographie et questions sociales
Télécharger l'avis ao_2021_ined_enquete_famemp (pdf - 173 Ko)