Enquête régionale sur les pratiques physiques et sportives à La Réunion 2021

Statut de l'enquête

Statut de l'enquête
Initiative Enquête d'initiative nationale ou régionale
Contenu du questionnaire Sans lien avec un règlement européen

Champs de l'enquête

Champs de l'enquête
Unité statistique enquêtée Individu ou ménage 
Champ statistique couvert

Individus de 15 ans et plus résidant à l’île de La Réunion

Champ géographique Les quatre microrégions de l’île de La Réunion

Présentation de l'enquête

Présentation de l'enquête
Titre du(es) questionnaire(s)

Enquête régionale sur les pratiques physiques et sportives

Objectifs

Il s’agit de décrire précisément les pratiques physiques et sportives pour chacune des quatre microrégions de l’île de La Réunion, que ces pratiques soient autonomes ou encadrées, et de faire apparaître, dans la mesure du possible, les pratiques émergentes, mesurer précisément le nombre de licenciés et caractériser le profil socio-économique des pratiquants et non-pratiquants.

Thèmes du (ou des) questionnaires

– Motivations à la pratique
– Accidents lors de la pratique
– Non-pratiquants et raisons de non-pratique
– Perception du bien-être lié à la pratique sportive
– Signalétique : caractéristiques sociodémographiques

Historique

Deux éléments sont à l’origine de l’enquête Sport Réunion 2020 :

1/ l’Appel à Manifestation d’Intérêt Recherche (AMI) lancé par la Région Réunion en novembre 2018

2/ la réédition 2020 de l’enquête nationale sur les pratiques physiques et sportives dirigée par l’INJEP-MEDES.

Dans un premier temps, le projet de cette enquête s’est formé pour répondre à l’AMI Recherche lancé par la Région Réunion en novembre 2018. Cet AMI s’inscrit dans le cadre des Fonds européens de développement régional (FEDER) qui visent à réduire les principaux déséquilibres régionaux dans l’Union européenne. L’implantation île de La Réunion du Laboratoire ESPACE-DEV a souhaité répondre à cet appel par un projet d’enquête régionale sur les pratiques physiques et sportives, l’unité d’enquête considérée étant les quatre microrégions de l’île (Nord, Est, Sud, Ouest).

Dans un second temps, ce projet d’enquête a été conforté en apprenant que l’INJEP-MEDES rééditait en 2020 l’enquête nationale sur les pratiques physiques et sportives (ENPPS) qui avait été menée en 2000, 2003 et 2010 par l’INSEP et la MEDES (qui se nommait alors MEOS). Le cadre de l’AMI Recherche ne permettant ni de financer, ni de synchroniser une extension Réunion de l’ENPPS 2020, il a été décidé en partenariat avec l’INJEP-MEDES de réaliser une réplique de l’ENPPS 2020 pour l’île de La Réunion.

Le projet d’enquête régionale sur les pratiques physiques et sportives qui a été remis à l’AMI Recherche Région Réunion sous l’intitulé « Sport Réunion 2020 » présente un cadre d’enquête similaire à celui de l’ENPPS 2020.

Comme l’enquête nationale sur les pratiques physiques et sportives de 2020, l’enquête régionale Sport Réunion 2020 s’appuie sur l’historique méthodologique et les productions scientifiques des précédentes enquêtes nationales de 2000, 2003 et 2010.

Pour rappel :

– L’enquête de 2000 a été pilotée par l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance) et la MEOS, service statistique du ministère en charge des Sports.
– L’enquête de 2003 s’appuyait sur le dispositif EPCV (Enquête permanente sur les conditions de vie des ménages).
– L’enquête de 2010 a fait quant à elle l’objet d’un partenariat entre le CNDS (Centre National pour le Développement du Sport), l’INSEP et le ministère en charge des Sports (MEOS et Direction des Sports).

Pour rappel encore, le cadre méthodologique de l’enquête ENPPS 2010, qui sert de base à la constitution de l’ENPPS 2020 que nous allons répliquer pour les quatre microrégions de l’île de La Réunion, était le suivant :

– L’échantillon de l’enquête de 2010, en mode téléphonique aléatoire (annuaire universel, liste orange/rouge et téléphones mobiles exclusifs), était in fine constitué de 8 510 unités.
– Le terrain s’est déroulé de janvier à mars 2010 et le questionnaire a duré en moyenne 18 minutes.
– Le taux de refus global a été de 47 % pour les lignes fixes et de 32 % pour les téléphones portables exclusifs. Ces taux de refus sont comparables aux taux de refus d’enquêtes similaires (exemple du baromètre santé nutrition 2008 de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé-INPES).

Ce recueil a permis de détailler les pratiques de 280 activités physiques et sportives différentes.

Les ENPPS 2000, 2003 et 2010 ont généré des écrits significatifs (bulletins d’information statistique, articles, livres) :

Publications à partir de l’ENPPS 2000 :

– Mignon & G. Truchot, (2001), « La France sportive, premiers résultats de l’enquête « pratiques sportives 2000 », » Stat-Info,n°01-01.
– Mignon & G. Truchot, (2002), Les pratiques sportives en France, Paris : collections de l’INSEP.

Publications à partir de l’ENPPS 2003 :

– Muller, (2005), « Âge, diplôme, niveau de vie : principaux facteurs sociodémographiques de la pratique sportive et des activités choisies », Stat-info, n°05-05.
– Muller, (2005), « Pratique sportive et activités culturelles vont souvent de pair », INSEE Première, n°1008.
– Muller & al. (2005), La pratique des activités sportives en France, Paris : collections de l’INSEP.
– Muller, (2005), « Participation culturelle et sportive », Tableaux issus de l’enquête PCV de mai 2003. Insee Série des Documents de Travail de la Direction des statistiques démographiques et sociales, n° F0501.

Publications à partir de l’ENPPS 2010 :

– Lefèvre & P. Thiéry, (2010), « Les premiers résultats de l’enquête 2010 sur les pratiques physiques et sportives en France ». Stat-Info, n°10-01
– Lefèvre & P. Thiéry, (2011), « Les principales activités physiques et sportives pratiquées en France en 2010 ». Stat-Info, n°11-02
– Lefèvre & S. El Fekhi Mhiri, (2012), « Les accidents liés à la pratique des activités physiques et sportives en 2010 ». Stat-Info, n°12-05
– Thiéry, (2013), « Les sports de nature en France en 2011 ». Stat- Info,13-04
– Burlot, S. El Fekhi Mhiri, B. Lefevre, E. Lelore, D. Megherbi, P. Mignon, M. Paupardin, P. Thiéry, (2016), La pratique des activités physiques et sportives en France. Paris : collections de l’INSEP.
– Lefèvre & S. El Fekhi Mhiri, (2015), « Facteurs sociodémographiques et pratiques associés aux accidents liés à la pratique physique et sportive ».Science et Sports, 30(3), 126–133.
– Aubel & B. Lefèvre (2015), “The comparability of quantitative surveys on sport participation in France (1967-2010)”, International Review for the Sociology of Sport, 50(6), 722–739.

Par ailleurs, en 2006, le Laboratoire CURAPS de l’Université de La Réunion a mené l’enquête « Les pratiques sportives des Réunionnais ».

Cette enquête était en partie financée par La Région Réunion et s’inspirait de l’ENPPS 2000.

Elle n’a pas été réalisée dans le cadre de la statistique publique et portait sur une population de 1 003 personnes, âgées de 12 à 72 ans, sélectionnées à partir d’un échantillonnage par quotas et interrogées par entretiens en « face à face ».

Elle a donné lieu à une publication locale non référencée à destination des différents acteurs institutionnels du sport à l’île de La Réunion :

P. Duret et al. (2008), Les pratiques sportives des Réunionnais – Rapport 2008.

Concertation

Le projet Sport Réunion 2020 a été présenté à une structure d’opportunité locale où siégeaient :

– l’INSEE Réunion-Mayotte,

– le CESER Réunion,

– la Région Réunion,

– la DRJSCS Réunion,

– le Carif-Oref Réunion,

– l’ARS Réunion.

Lors de cette structure d’opportunité locale nous avons présenté dans le détail les objectifs de cette enquête régionale sur les pratiques physiques et sportives et souligné l’identité de cadre méthodologique avec l’ENPPS 2020 menée par l’INJEP-MEDES.

À l’issue de cette présentation, l’enquête Sport Réunion 2020 a reçu un avis favorable de la structure d’opportunité locale.

Origine de la demande

L’origine de la demande d’information statistique sur les pratiques physiques et sportives à La Réunion rejoint à la fois une demande nationale et locale.

À l’échelle nationale, l’Avis du Conseil Economique, Social et Environnemental, dans sa préconisation n°4 sur « L’accès du plus grand nombre à la pratique d’activités physiques et sportives » du 10 juillet 2018, invite à « […] mener tous les 5 ans une enquête nationale complète et genrée sur la pratique des APS (activités physiques et sportives) en la déclinant au niveau géographique des quartiers prioritaires de la politique de la ville, des zones rurales et des Outre-mer. » (p .7)

À l’échelle nationale encore, le ministère en charge des Sports et l’ensemble des acteurs du champ expriment clairement le besoin d’actualisation de l’enquête ENPPS pour approfondir l’information relative à la pratique physique et sportive. Il s’agit notamment de suivre dans le temps l’évolution des pratiques ainsi que l’émergence de nouvelles disciplines.

À l’échelle locale, il s’agit de rattraper un manque d’information statistique sur les pratiques physiques et sportives.

– L’enquête de type ENPPS 2000 menée en 2006 par le laboratoire CURAPS de l’Université de La Réunion n’a pas été renouvelée.

– Les indicateurs les plus récents dont dispose La Réunion pour décrire les pratiques physiques et sportives sont les indicateurs fédéraux et associatifs (nombre de licenciés, de clubs, d’associations), ce qui offre une description très limitée des usages sportifs et des pratiquants.

Or à l’échelle locale, comme à l’échelle nationale, les acteurs du champ sportif, politique et économique (institutions, associations ou structures privées) expriment une forte demande d’information statistique détaillée à propos des pratiques physiques et sportives sur le territoire réunionnais.

Place dans un dispositif statistique

L’enquête Sport Réunion 2020 s’inscrit :

– dans le dispositif AMI Recherche Région Réunion 2018 financé par le FEDER

– dans la réédition de l’ENPPS 2020 menée par l’INJEP-MEDES.

Dans un premier temps, la réalisation de l’enquête Sport Réunion 2020 prend place dans le cadre AMI Recherche 2018.

L’enquête sera ainsi financée par la Région Réunion et le FEDER. Dans cette perspective la Région Réunion a souhaité que les projets remis s’inscrivent dans sa « Stratégie de Développement Intelligent » et dans les sous-thématiques qui la structurent.

Le projet Sport Réunion 2020 s’inscrit ainsi dans la priorité n°3 : « La Réunion, plateforme agile de transformation vers une économie de la connaissance, numérique et décarbonnée » qui incite à la production d’indicateurs statistiques pour créer un territoire plus intelligent.

Les données recueillies lors de l’enquête Sport Réunion 2020 permettront un meilleur pilotage et un meilleur développement des pratiques physiques et sportives sur l’île et dans ses quatre microrégions.

Dans un deuxième temps, la réalisation de l’enquête Sport Réunion 2020 en partenariat avec l’INJEP-MEDES a pour but de renforcer les résultats de l’ENPPS 2020 à partir d’une réplique de celle-ci sur le DROM Réunion.

Le dispositif statistique dans lequel s’insère l’enquête Sport Réunion 2020 est donc l’ENPPS 2020 et les précédentes ENPPS.

Dans le cadre de l’enquête nationale, l’enquête Sport Réunion 2020 permettra, d’une part, d’améliorer le niveau de précision de l’information statistique recueillie pour La Réunion et, d’autre part, d’initier une innovation dans le domaine des grandes enquêtes nationales sur le sport, celle de leur duplication à l’échelle régionale afin de recueillir localement une information plus précise.

Comme pour l’ENPPS 2020, l’enquête Sport Réunion 2020 vise à compléter le recensement annuel des licences sportives agréées par le ministère des sports.

Les ENPPS 2000 et 2010 ont montré que ces recensements annuels n’étaient pas adaptés pour décrire le fait sportif en France. D’une part, la pratique encadrée avec une licence n’est qu’une forme spécifique et minoritaire de la pratique sportive, la pratique majoritaire étant celle exercée en autonomie. D’autre part, ces recensements annuels n’apportent aucune information sur le profil social des pratiquants et sur les conditions de pratique.

L’enquête Sport Réunion 2020, comme l’enquête nationale, vise à rectifier ce manque d’information. En utilisant une définition ouverte de la pratique sportive, elle permet d’apprécier la pratique autonome à La Réunion et à l’échelle de ses quatre microrégions, mais aussi d’identifier les disciplines émergentes et de caractériser les pratiques par type de populations.

Extensions géographiques

Aucune extension géographique n’a été envisagée.

Utilisateurs

Les utilisateurs potentiels des résultats seront, en premier lieu, les acteurs du sport à La Réunion :

– Collectivités (Région, Département, Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI), Communes),
– DRJSCS Réunion,
– Acteurs du secteur sportif (Ligues régionales, Comité Régional Olympique et Sportif, branches professionnelles…),
– Agence Régionale de Santé,

Cette enquête fournira également des données de référence qui seront utilisées par la presse réunionnaise et le grand public de l’île.

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques
Périodicité de l'enquête Ponctuelle ou pluri-annuelle
Période de collecte

La collecte sera réalisée au troisième trimestre 2020

Mode de collecte

Pour des raisons de calendrier de mise en œuvre, la collecte de l’enquête Sport Réunion 2020 ne pourra être réalisée en même temps que celle de l’ENPPS 2020.

Dans l’impossibilité de mutualiser les moyens techniques pour le recueil des questionnaires en ligne (CAWI) et pour le recueil des questionnaires par téléphone (CATI), nous avons décidé, en accord avec l’INJEP-MEDES, que l’enquête Sport Réunion 2020 serait menée par entretiens en face-à-face.

Ce mode de collecte a deux avantages :

– un meilleur contrôle de l’échantillon et notamment un meilleur accès aux publics sportifs adolescent, senior ou ayant de bas revenus ;
– un taux de réponse plus important.

Comme pour l’enquête ENPPS 2020, la base de sondage sera constituée à partir d’un tirage aléatoire dans la source FIDELI (Fichier démographique d’origine fiscale sur les logements et les individus) de l’INSEE qui permet, à partir de l’origine fiscale, une identification par logement et par individu.

Comitologie

La maîtrise d’ouvrage est réalisée par La Région Réunion FEDER.

La maîtrise d’œuvre est assurée par l’Université de La Réunion (via l’implantation île de La Réunion du Laboratoire ESPACE-DEV) en association avec l’INJEP et sa Mission « Enquêtes, données et études statistiques » (MEDES).

Dans le cadre du partenariat entre l’Université de La Réunion et l’INJEP-MEDES, les responsables du projet Sport Réunion 2020 seront invités à rejoindre le comité scientifique de l’ENPPS 2020.

De même, les responsables INJEP-MEDES de l’ENPPS 2020 seront invités à rejoindre le comité scientifique du projet Sport Réunion 2020.

Pour s’assurer de la bonne maîtrise d’œuvre du projet Sport Réunion 2020, un comité scientifique sera constitué afin de solliciter des experts et des partenaires pour définir au mieux les modalités techniques et le questionnaire de l’enquête.

Ce comité scientifique sera composé de :

– L’INJEP-MEDES,

– la Région Réunion,

– l’INSEE Réunion-Mayotte,

– la DRJSCS Réunion,

– le Carif-Oref Réunion,

– l’ARS Réunion,

– les Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI).

Contraintes pour l'enquêté

Le caractère obligatoire de l’enquête est demandé.

Au vu de l’expérience des précédentes enquêtes, on peut estimer le temps moyen maximum de réponse au questionnaire de l’ENPPS 2020 à 20 minutes (18 minutes en moyenne lors de l’enquête de 2010).

Le questionnaire île de La Réunion sera toutefois augmenté de 5 minutes. Cet ajout a été décidé en accord avec l’INJEP-MEDES, pour qu’il contienne des questions spécifiques au territoire réunionnais et réponde ainsi à la demande du maître d’ouvrage.

Le questionnaire ne devrait pas contenir de questions sensibles.

Organisme collecteur La maîtrise d’œuvre sera assurée par l’université de La Réunion (via l’implantation île de La Réunion du Laboratoire ESPACE-DEV). L’échantillonnage sera sous-traité à l’INSEE Réunion-Mayotte, puis un prestataire privé, sélectionné dans le cadre d’un appel d’offres ouvert, assurera la collecte sous la supervision de la maîtrise d’œuvre (université de La Réunion (via l’implantation île de La Réunion du Laboratoire ESPACE-DEV)).
Plan de sondage

Le plan de sondage est identique à celui de l’ENPPS 2020 réalisée par l’INJEP-MEDES.

 

La méthode envisagée est basée sur le Fichier démographique d’origine fiscale sur les logements et les individus (Fidéli) de l’INSEE avec tirage aléatoire stratifié qui n’interrogera qu’une personne par foyer fiscal.

 

Taille de l'échantillon 4500

Service producteur et diffusion

Service producteur et diffusion
Service(s) producteur(s) Université de la Réunion
Partenariat INEJP-MEDES (volet technique et diffusion scientifique)
Date prévisionnelle de la première publication

L’exploitation et la diffusion des résultats seront effectuées par l’université de La Réunion (via l’implantation île de La Réunion du Laboratoire ESPACE-DEV) et l’INJEP-MEDES.

Les premières études réalisées seront diffusées au second semestre 2021 par le biais d’une publication INSEE régionale Réunion-Mayotte.

Les données recueillies viendront compléter la publication d’un ouvrage rassemblant les analyses issues de l’ENPPS 2020 qui sortira à la fin de l’année 2021.

Les données seront la propriété du maître d’ouvrage : La Région Réunion. Leur diffusion sera réalisée dans le respect des règles statistiques et dans le cadre de conventions.

Avis d'opportunité

Avis d'opportunité
Date commission/formation 28/11/2019
Date début de validité 01/01/2020
Date fin de validité 31/12/2021
Commission Cnis Démographie et questions sociales
Télécharger l'avis ao_2019_univ_la_reunion_enque%cc%82te_sports_maj_12042021 (pdf - 202 Ko)