Enquête Observation des prix de l'industrie et des services (OPISE) - 2019M037EC

Statut de l'enquête

Statut de l'enquête
Numéro de visa 2019M037EC
Statut de l'enquête Enquête d'intérêt général et de qualité statistique à caractère obligatoire
Enquête nouvelle/édition Reconduite par un nouvel avis d'opportunité (enquêtes annuelles ou infra-annuelles)
Initiative Enquête d'initiative nationale ou régionale
Contenu du questionnaire Servant à répondre à un règlement européen

Champs de l'enquête

Champs de l'enquête
Unité statistique enquêtée Entreprise
Champ statistique couvert Les unités enquêtées pour les prix à la production dans l’industrie sont des unités légales ayant une activité (principale ou secondaire) dans les branches des sections B à E de la classification des produits française (CPF) rev. 2.1.
Les unités enquêtées pour les prix à la production des services sont des unités légales qui produisent des services décrits dans les sections H, I, J, L, M et N ainsi que dans la division 95 de la Nace rev 2.
Les unités enquêtées sur les prix d’achat à l’importation sont des unités légales importatrices de produits industriels au sens de la CPF, identifiés grâce aux données douanières.
Les unités enquêtées pour les prix à la production des travaux de construction spécialisés sont des unités légales qui ont une activité dans la division 43 de la Nace rév.2.

Les unités enquêtées pour les prix à la production dans l’industrie, les services et l’entretien-amélioration des bâtiments sont les unités légales ayant une activité (principale ou secondaire) dans le champ de l’enquête.
Un ingénieur-enquêteur rencontre chaque unité légale sélectionnée pour déterminer, avec elle, les séries-témoins de biens ou services dont les prix seront ensuite suivis. Concrètement, après avoir pris rendez-vous avec un responsable de l’unité légale interrogée, l’ingénieur-enquêteur se rend dans l’entreprise et recueille les éléments suivants :
• le total du chiffre d'affaires de l'entreprise dans la branche enquêtée ;
• le chiffre d'affaires des trois ou quatre familles de produits les plus importantes par domaine d'interrogation.
L'ingénieur-enquêteur définit ensuite, avec son interlocuteur, les « produits-témoins » les plus adaptés pour chaque indicateur pour lequel un suivi des prix est requis (prix sur le marché intérieur, prix à l’exportation, prix d’importation le cas échéant). Ces éléments permettent ensuite d’interroger régulièrement l’unité légale sur l’évolution des prix de ses « produits-témoins ».
Les unités enquêtées sont conservées pendant au moins cinq ans dans l’échantillon. Après ce délai, les échantillons d’entreprises et de produits-témoins doivent être renouvelés.
En pratique, en fonction de l’organisation en place, différents « fournisseurs » peuvent répondre au sein d’une même unité légale. Les fournisseurs peuvent être « répartis » selon les branches, ou selon un partage entre prix de production et prix d’importation.
Champ géographique France entière

Présentation de l'enquête

Présentation de l'enquête
Objectifs L’enquête mesure l’évolution mensuelle ou trimestrielle des prix de vente de la production de biens, de services ou de prestations d’entretien-amélioration des bâtiments.
Historique L’enquête Observation des prix de l’industrie et des services fait suite à l’enquête prix de gros mise en place en 1970 (des collectes similaires existaient déjà au début du XXe siècle) à laquelle a succédé en 1977 l’enquête sur les prix de vente industriels. L’enquête était alors trimestrielle. La mensualisation des indices de prix de l’industrie a été mise en œuvre à partir de 1989.
En mai 1998, le règlement (CE) n°1165/98 relatif aux statistiques conjoncturelles (Short Term Statistics, STS) a imposé une fourniture mensuelle d’indices de prix à la production dans l’industrie au niveau européen.
À partir de 2001, a débuté le suivi des indices de prix à la production de l’industrie pour les marchés extérieurs et en 2004 les indices de prix d’achat à l’importation de produits industriels ont été créés, sur un rythme également mensuel, suite à une évolution du règlement STS (n°1158/2005).
Le suivi des prix à la production des services a débuté en 1992 et a abouti en 1994 à la publication des premiers indices de prix à la production de services aux entreprises. La collecte et la diffusion de ces indices est depuis l’origine trimestrielle. Comme pour les indices de prix à la production dans l’industrie, les indices de prix à la production dans les services répondent au règlement européen STS.
Les dernières évolutions visent à élargir le champ des indices de prix à la production des services à l’ensemble des marchés (« BtoAll » i. e. y compris les services aux ménages résidents ou à des agents non-résidents) dans le cadre du futur règlement cadre « Framework Regulation Integrating Business Statistics » en cours d’adoption.
Depuis 2002, l’enquête Opise intègre également le suivi trimestriel des prix de l’entretien-amélioration des logements (IPEA) pris en charge jusqu’en 2013 par le service statistique du ministère de la Transition écologique et solidaire.
Faits marquants précédentes éditions À ce jour, l’échantillon de l’enquête Opise compte environ 5 000 unités légales pour le calcul des indices de prix à la production dans l’industrie, 2 200 unités légales pour les indices de prix à la production des services et 1 000 unités légales pour les indices de prix dans l’entretien-amélioration des bâtiments.
L’enquête donne lieu à environ 50 000 relevés de prix mensuels dans l’industrie, 20 000 relevés trimestriels dans les services et 2 000 dans l’entretien-amélioration des bâtiments, permettant de publier 2 200 indices mensuels dans l’industrie, 500 indices trimestriels dans les services et 10 indices trimestriels dans l’entretien-amélioration des bâtiments.
Le dispositif couvre 99 % des branches en valeur de l’industrie sur l’ensemble des indicateurs (prix de production vendue en France, prix de production vendue sur les marchés extérieurs, prix d’importation) selon le champ du règlement STS, 93 % selon le champ complet de l’industrie. Dans les services, après prise en compte de certains indices de prix à la consommation (« BtoC »), le champ couvert par les indices correspond à 93 % de la production des services sur le champ requis par le règlement STS, 82 % sur le champ « complet » (sections H à J, L à N et division 95 de la Nace rev 2). Pour l’entretien-amélioration des bâtiments, le taux de couverture est de 94 % du champ cible.

Le taux de réponse à l’enquête s’établit en moyenne autour de 85 % (un peu plus dans l’industrie, un peu moins dans les services). Plus de 90 % des répondants de l’industrie fournissent leur réponse via internet et près de 75 % dans les services (y compris IPEA).
Concertation Les termes et évolutions du règlement STS donnent lieu à un working group annuel, auquel participent des représentants de chacun des États membres. Des e-meetings ont également lieu, de l’ordre de un à deux par an. Ils portent sur des sujets de méthodologie ou sur des questions liées aux métadonnées.
Au niveau international, les indices de prix à la production sont également suivis par l’ONU et par l’OCDE. Enfin, depuis 1986, les indices de prix à la production des services font l’objet de débats annuels au sein du groupe de Voorburg (groupe de travail international sous l’égide de l’ONU).
Des consultations ont également lieu avec les organisations professionnelles avant le lancement d’un renouvellement ou d’une extension de champ.
Des réunions annuelles sont organisées avec le centre d’études de l’économie du bois (CEEB) et la fédération française de l’acier (FFA).
L’avancement du renouvellement de branches ou d’extension de champ (nouvelles branches suivies) est piloté par la division des indices de prix de production lors de réunions bimestrielles (réunions d’avancement de branches).
Origine de la demande Les indices de prix à la production et d'importation de l'industrie et les indices de prix à la production des services relèvent du règlement européen sur les statistiques de court-terme (règlement CE dit Short Term business Statistics - STS) n°1165/98 du conseil du 19 mai 1998 modifié. Plus précisément, ils correspondent aux indicateurs suivants des annexes A et D de ce règlement :
310 - Prix à la production
311 - Prix à la production pour le marché intérieur
312 - Prix à la production pour les marchés extérieurs
340 - Prix à l'importation
Les indices de prix à la production sont largement utilisés par :
• le système statistique public français, en particulier l’Insee, dans un souci d’information sur l’activité économique à court terme et pour le partage volume/prix de nombreux indicateurs quantitatifs de l’activité économique (indices de la production industrielle, indices de volume des chiffres d’affaires, comptes nationaux annuels et trimestriels…) ;
• la Banque Centrale Européenne dans le cadre des indicateurs de la zone euro ;
• des organismes internationaux, comme le Fonds monétaire international (FMI), et l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) pour un suivi économique d’ensemble et des comparaisons internationales ;
• des agents économiques de la sphère privée ou publique : collectivités locales, administrations, responsables d’entreprises qui utilisent certains indices de prix de production pour des indexations de contrats (cf. « Indexer un contrat » accessible depuis le lien suivant : https://www.insee.fr/fr/information/1300606#titre-bloc-29).
• l’observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires.
Place dans un dispositif statistique Les indices de prix à la production dans l’industrie et les services sont des indicateurs conjoncturels attendus dont la sortie est annoncée à l’avance. Ils sont des indicateurs de tensions inflationnistes et apportent des éléments explicatifs aux mécanismes de transmission des hausses de prix.
L’enquête Opise est la seule source d’information permettant de suivre les évolutions à court terme des prix à la production dans l’industrie et les services (dans certaines branches des services, les relevés de prix de l’indice des prix à la consommation sont utilisés pour estimer l’indice de prix de production vendue aux ménages résidents).
Les résultats de l’enquête Opise sont par ailleurs largement utilisés pour élaborer d’autres indices et indicateurs publiés par l’Insee (comptes nationaux, indices de la production industrielle – IPI -, indices de production dans les services, indices de coût de production dans la construction, ...).

L’évaluation des indices de prix à la production dans l’industrie, les services et dans l’entretien-amélioration des bâtiments repose sur un système d’enquêtes en deux étapes : une première phase d’extension ou de renouvellement des branches (sélection des unités légales répondantes, définition des séries-témoins et des pondérations) et une seconde phase de collecte mensuelle ou trimestrielle des séries-témoins de prix.
La phase de renouvellement est effectuée en continu de telle sorte que chaque branche soit rénovée une fois tous les cinq ans en moyenne (ce rythme peut être modulé pour tenir compte des évolutions technologiques, des produits ou des marchés). La phase de renouvellement consiste principalement en des entretiens en face-à-face avec les unités légales, menés par les ingénieurs-enquêteurs de l’Insee ou par des enquêteurs du réseau des enquêteurs-entreprises (pour l’entretien-amélioration des bâtiments).

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques
Périodicité de l'enquête Mensuelle
Période de collecte Pour l’industrie, les questionnaires sont mensuels, les résultats du mois M étant disponibles au plus tard le dernier jour ouvré du mois suivant (soit à M+30 jours).
Pour les services et l’entretien-amélioration des bâtiments, les questionnaires sont trimestriels et les résultats du trimestre T sont disponibles le dernier jour ouvré du deuxième mois du trimestre suivant (T+ 60 jours).
En fonction du calendrier de mise à jour des prix, certains fournisseurs peuvent être sollicités à un rythme moins fréquent, par exemple trimestriel dans l’industrie ou annuel dans les services.
Mode de collecte La part des réponses reçues par internet est de plus de 90 % dans l’industrie et de près de 75 % dans les services et IPEA. À défaut, la collecte se fait par voie postale.
Contraintes pour l'enquêté Dans l’industrie, le questionnaire est transmis en fin de mois de constat. Une relance est transmise aux fournisseurs non répondants au bout d’une dizaine de jours. Une seconde relance est transmise une semaine après la 1re relance pour les fournisseurs sollicités par internet. Les fournisseurs disposent encore d’une semaine environ pour répondre.
Dans les services, le questionnaire est transmis en fin de trimestre de constat. Une relance est transmise aux fournisseurs non répondants au bout d’une quinzaine de jours. Une seconde relance est transmise deux semaines après la 1re relance pour les fournisseurs sollicités par internet. Les fournisseurs disposent encore d’une quinzaine de jours pour répondre.
Dans tous les cas, les unités légales peuvent également être contactées par courriel ou par téléphone.
Les temps de réponse médians et moyens à l’enquête sont respectivement de 30 minutes et 35 minutes pour les questionnaires mensuels des prix à la production dans l’industrie, et de 20 et 29 minutes pour les questionnaires trimestriels des prix à la production des services et IPEA.
Organisme collecteur L’Insee assure principalement la collecte de l’enquête Opise.
Plan de sondage L’unité d’étude est la « branche », c’est-à-dire la production d’un ensemble de produits relevant d’un niveau à quatre positions de la CPF. Une unité légale fabriquant des produits relevant de plusieurs branches sera traitée séparément dans chacune des branches.
La sélection des unités légales est effectuée à partir de l’enquête annuelle de production (EAP) pour les prix à la production dans l’industrie hors IAA et des enquêtes sectorielles annuelles (ESA) pour les autres branches couvertes par l’enquête Opise, c’est-à-dire les IAA, les services et l’entretien-amélioration des bâtiments. Les unités légales sélectionnées au titre des prix d’achat à l’importation sont identifiées grâce aux données douanières. Les échantillons peuvent être affinés ou complétés suite à des recherches effectuées sur internet ou à des contacts pris avec les syndicats professionnels.
Les unités légales sont classées par ordre décroissant d’importance selon leur chiffre d’affaires ou leur montant d’importations dans la branche, puis sélectionnées jusqu’à obtention d’un taux de couverture donné, selon la technique de « cut-off », sous réserve d’un nombre minimal et d’un nombre maximal d’unités légales à sélectionner. Le taux de couverture est de 40 % à 70 % selon les indicateurs.
Les unités légales réalisant dans la branche moins de 3 M€ de chiffre d’affaires ou d’achat à l’importation dans l’industrie, 4 M€ de chiffre d’affaires dans les services ou 200 k€ dans l’entretien-amélioration sont exclues des bases de sondage.

Service producteur et diffusion

Service producteur et diffusion
Service(s) producteur(s) Institut national de la statistique et des études économiques (Insee)

Avis d'opportunité

Avis d'opportunité
Date commission/formation 05/04/2018
Date début de validité 01/01/2019
Date fin de validité 31/12/2023
Commission Cnis Entreprises et stratégies de marché
Télécharger l'avis ao_2018_insee_opise (pdf - 311 Ko)

Avis de conformité (ou d'examen)

Avis de conformité (ou d'examen)
Date commission/avis 17/10/2018
Date début de validité 01/01/2019
Date fin de validité 31/12/2023
Commission label Entreprises
Télécharger l'avis ac_2018_dse_opise (pdf - 157 Ko)