Enquête Emploi : Enquête sur l’emploi, le chômage et l’inactivité - 2022T003EC

Retour à la liste des enquêtes

Autres enquêtes de la même commission

Enquête suivante

Statut de l'enquête

Statut de l'enquête
Numéro de visa 2022T003EC
Statut de l'enquête Enquête d'intérêt général et de qualité statistique à caractère obligatoire
Enquête nouvelle/édition Reconduite par un nouvel avis d'opportunité (enquêtes annuelles ou infra-annuelles)
Initiative Enquête d'initiative européenne, dépendante d'un règlement européen (obligatoire)
Contenu du questionnaire Partiellement défini par un règlement européen

Champs de l'enquête

Champs de l'enquête
Unité statistique enquêtée Individu ou ménage 
Champ statistique couvert

Personnes occupant un logement ordinaire (c’est-à-dire hors communautés) en France (hors Mayotte).
Seules les personnes de 15-89 ans sont concernées par le questionnaire individuel.

Champ géographique France (hors Mayotte). Une enquête Emploi annuelle est menée à Mayotte. Une enquête équivalente à l'enquête Emploi est menée dans les autres pays européens.

Présentation de l'enquête

Présentation de l'enquête
Titre du(es) questionnaire(s)

Enquête Emploi : Enquête sur l’emploi, le chômage et l’inactivité.

Consulter les questionnaires https://insee.fr/fr/metadonnees/source/s1223#documentation
Objectifs

L’enquête Emploi est un élément central de l’observation structurelle et conjoncturelle du marché du travail. Elle est en particulier la seule source permettant de mesurer le statut d’activité (emploi, chômage) conformément aux normes établies par le Bureau International du Travail (BIT).

Thèmes du (ou des) questionnaires

Depuis 2021, le questionnaire est structuré autour des thèmes suivants :
• la description du ménage et des personnes qui le composent ;
• le statut d’activité au sens du BIT, mesuré à travers de nombreuses questions factuelles se rapportant à une semaine de référence donnée (exercice d’une activité rémunérée, motifs d’absence de son emploi, démarches de recherche, disponibilité…) ;
• la description très détaillée de l’emploi principal en cours (profession, contrat, temps du travail, revenus du travail…), moins détaillée pour le 2e emploi et pour le dernier emploi pour les personnes sans emploi à la date de l’enquête ;
• les formations (formelles ou non) suivies et le niveau d’études atteint ;
• la perception d’allocations ;
• l’état de santé ;
• les origines sociale et géographique ;
• la trajectoire sur le marché du travail à travers un calendrier mensuel rétrospectif d’activité.
Par ailleurs, en 2022, deux thèmes supplémentaires sont abordés, le premier sur les savoir faire et tâches au travail, le second sur le travail de plateforme.

Historique

Née en 1950 pour permettre une mesure régulière de l’emploi et du chômage, l’enquête Emploi a intégré de nombreux changements, au fil des décennies : des changements de concept et/ou de questionnaire pour se conformer notamment aux orientations du Bureau International du Travail (BIT) ou d’Eurostat, des évolutions techniques (passage en collecte assistée par ordinateur CAPI, développement d’une application de gestion dédiée) ou encore méthodologiques (passage à une enquête en continu, méthodes d’échantillonnage et de traitement de la non-réponse, modes de collecte, notamment). Les principales évolutions récentes sont les suivantes :
– en 2003, l’enquête annuelle Emploi en métropole est devenue une enquête en continu, couvrant toutes les semaines de l’année ;
– en 2009, son échantillon a été progressivement augmenté de 50 % ;
– en 2013, son questionnaire a été rénové ;
– en 2014, les Dom (hors Mayotte) ont intégré le processus de l’enquête Emploi en continu.
En 2021, l’enquête Emploi évolue à nouveau. Son questionnaire est modifié, pour être mis en conformité avec le nouveau règlement européen, mieux prendre en compte les besoins des utilisateurs et être adapté à une passation en auto-administré ; son protocole de collecte évolue pour offrir la possibilité de répondre par Internet en ré-interrogation et sa méthode de pondération est rénovée.

Concertation

La nouvelle enquête a été préparée dans le cadre d’une concertation associant la statistique publique, mais aussi des chercheurs et partenaires sociaux. Un comité des utilisateurs sera réuni annuellement.

Origine de la demande

L’enquête sur l’emploi, le chômage et l’inactivité, usuellement appelée enquête Emploi, est l’édition française de la Labour Force Survey (LFS) ; elle répond à des exigences européennes, définies par le nouveau règlement-cadre n°2019/1700 du 10 octobre 2019 régissant l’ensemble des enquêtes sociales européennes (Integrated European Social Statistics framework regulation–IESS FR).

Place dans un dispositif statistique

L’enquête Emploi a une place à part dans le système statistique, en raison de son histoire, de la taille de son échantillon et de la richesse des thèmes abordés. Elle constitue la source centrale pour la description du marché du travail.
Elle ne peut suffire toutefois à éclairer l’ensemble du champ, très large, de l’emploi et du chômage. Elle est ainsi complétée par des enquêtes ou des données administratives sur un champ large (panel tous salariés par exemple) ou sur des volets particuliers, notamment en ce qui concerne les dispositifs de la politique de l’emploi (suivi des contrats aidés, de l’apprentissage, devenir des bénéficiaires du contrat de sécurisation professionnelle…).
Concernant la mesure du niveau de l’emploi, les estimations d’emploi, synthèse de sources administratives et d’enquête d’entreprise sur l’emploi, sont utilisées de façon privilégiée. Cette source ne fournit en revanche que peu d’informations sur les types d’emploi et les personnes qui les occupent, points sur lesquels l’enquête Emploi présente une réelle plus-value.
Concernant la mesure du chômage, l’enquête Emploi permet de mettre en œuvre les concepts définis par le Bureau International du Travail (BIT) et offre donc la possibilité d’effectuer des comparaisons internationales selon des concepts harmonisés. Le concept de chômage au sens du BIT, qui s’appuie sur une description fine de la situation des personnes pendant une semaine de référence donnée, ne se superpose pas à la réalité administrative qu’est l’inscription comme demandeur d’emploi sur les listes de Pôle emploi. Seule une enquête permet de mesurer le chômage au sens du BIT.
Enfin, l’enquête Emploi permet de décrire certaines situations intermédiaires sur le marché du travail, à travers les indicateurs de halo autour du chômage et de sous-emploi, qui viennent compléter les indicateurs de chômage et d’emploi.

Extensions géographiques

Dom (Guyane, Martinique, Guadeloupe, Réunion)

Utilisateurs

Les utilisateurs potentiels de l’enquête Emploi sont nombreux. Au niveau international, figurent notamment la Commission européenne, l’OCDE ou le FMI. En France, au-delà de l’Insee, des services statistiques ministériels (Drees, Dares, Depp…), des administrations ou services publics (Direction Générale du Trésor, Cnaf, France Stratégie…), des centres de recherche (OFCE, Ined,…), des associations peuvent être amenés à utiliser ces données.

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques
Périodicité de l'enquête Trimestrielle
Période de collecte

La collecte de l’enquête se fait en continu sur toute l’année.

Mode de collecte

Les ménages sont enquêtés 6 trimestres consécutifs.
La première interrogation d’un ménage se fait en face-à-face ; la ré-interrogation, sur Internet ou par téléphone.

Contraintes pour l'enquêté

Les enquêtés sont interrogés à 6 reprises ; le questionnaire de réinterrogation est plus court.
La collecte s’effectue dans les 3 semaines qui suivent la semaine de référence.

Organisme collecteur La maîtrise d’œuvre est assurée par l'Insee. La collecte est décentralisée dans les divisions Enquêtes Ménages des directions régionales de l’Insee et réalisée par le réseau d'enquêteurs de l'Insee.
Plan de sondage

La base de sondage est le fichier Fideli pour la métropole et l’Enquête Annuelle de Recensement (EAR) pour les Dom.
L’échantillon est aréolaire : il est construit par le tirage de secteurs comprenant des grappes contiguës, une grappe étant un ensemble de logements proches comprenant environ 20 résidences principales. L’échantillon est rotatif : chaque grappe est enquêtée six trimestres consécutifs, puis remplacée par une nouvelle grappe du même secteur.
En métropole, l’échantillon est stratifié par région. Au sein de chaque région, le tirage des secteurs est fait de manière « équilibrée », proportionnellement au nombre de résidences principales, selon des caractéristiques de la base de sondage.
Pour les Dom, il s’agit d’un échantillonnage stratifié (selon des zones géographiques) à un degré, avec tirage systématique de logements à probabilités égales au sein de chaque strate.

Taille de l'échantillon 80000

Service producteur et diffusion

Service producteur et diffusion
Service(s) producteur(s) Institut national de la statistique et des études économiques (Insee)
Date prévisionnelle de la première publication

Environ 1,5 mois après la fin de chaque trimestre pour les résultats trimestriels (Informations Rapides).
T1 2023 pour les résultats en moyenne annuelle sur 2022 (Insee Première).

Avis d'opportunité

Avis d'opportunité
Date commission/formation 03/05/2018
Date début de validité 01/01/2021
Date fin de validité 31/12/2025
Commission Cnis Emploi, qualification et revenus du travail
Télécharger l'avis ao_2018_insee_renovation-enquete-emploi-2 (pdf - 294 Ko)

Avis de conformité (ou d'examen)

Avis de conformité (ou d'examen)
Date commission/avis 08/10/2020
Date début de validité 01/01/2021
Date fin de validité 31/12/2025
Commission label Ménages
Télécharger l'avis ac_2020_dsds_eec_2021-2025 (pdf - 176 Ko)