Enquête mensuelle de conjoncture dans le commerce de détail et le commerce et la réparation automobile - 2019M009EC

Statut de l'enquête

Statut de l'enquête
Numéro de visa 2019M009EC
Statut de l'enquête Enquête d'intérêt général et de qualité statistique à caractère obligatoire
Enquête nouvelle/édition Reconduite par un nouvel avis d'opportunité (enquêtes annuelles ou infra-annuelles)
Initiative Enquête d'initiative nationale ou régionale
Contenu du questionnaire Servant à répondre à un règlement européen

Champs de l'enquête

Champs de l'enquête
Unité statistique enquêtée Entreprise
Champ statistique couvert L’enquête couvre le commerce de détail et le commerce et la réparation automobiles, à l'exclusion du commerce alimentaire en magasin spécialisé, du commerce généraliste en petite surface, du commerce de détail de fleurs, du commerce de détail sur éventails et marchés. L'enquête couvre donc les secteurs définis par les codes de la nomenclature d’activités française révision 2 (NAF rév. 2) suivants : division 45, groupes 47.1 (hors secteurs 47.11A, 47.11B, 47.11C), 47.3, 47.4, 47.5, 47.6, 47.7 (hors secteur 47.76Z), secteurs 47.91A, 47.91B.
Les unités sans salarié ou de moins de 100 k€ de chiffre d’affaires sont exclues.

L’enquête est réalisée auprès d’entreprises (au sens d’unités légales ou d’unités profilées).
Champ géographique France métropolitaine

Présentation de l'enquête

Présentation de l'enquête
Objectifs L’objectif de l’enquête mensuelle de conjoncture dans le commerce de détail et le commerce et la réparation automobiles est de fournir des informations précoces sur l’évolution du commerce de détail, à des fins de diagnostic conjoncturel et de prévision à court terme de l’activité des détaillants, tant sur le plan national qu’européen.
L'enquête mensuelle de conjoncture dans le commerce de détail et le commerce et la réparation automobiles a pour objet de transcrire l'opinion des détaillants sur leur activité récente et sur leurs perspectives d'activité. Les chefs d’entreprise interrogés donnent leur opinion sur l’évolution récente ou prochaine de leurs ventes, le niveau de leurs stocks, leurs intentions de commandes, l'évolution de leurs effectifs ainsi que celle de leurs prix de vente. Les chefs d'entreprise fournissent également une opinion sur leur trésorerie et les délais de paiement de leur clientèle.
Historique Reconduction d’une enquête après expiration de la durée de validité du label. L’Insee a effectué sa première enquête de conjoncture auprès des entreprises du commerce de détail en 1964. L’enquête européenne harmonisée auprès des chefs d’entreprise de ce secteur a été créée en 1984 par la Commission des Communautés européennes.
Faits marquants précédentes éditions Exécution mensuelle de l’enquête avec parution à la fin du mois de référence des résultats correspondants dans la collection Informations Rapides de l’Insee.
Concertation Un groupe d’experts « enquêtes de conjoncture » se réunit une fois par an sous l’égide de la Commission européenne (DG-ECFIN) dans le cadre du système européen harmonisé des enquêtes de conjoncture. Il est composé des instituts nationaux publics ou privés producteurs des enquêtes de conjoncture harmonisées, de représentants d’utilisateurs des enquêtes de conjoncture issus d’organismes internationaux (Commission européenne : DG-ECFIN et Eurostat ; BCE ; OCDE) et d’experts de certains domaines (économistes ou statisticiens) conviés ponctuellement aux réunions du groupe. Dans le cadre des réunions de ce groupe d’experts sont présentés et discutés les évolutions envisagées pour les enquêtes harmonisées, des rapports d’études utilisant des résultats de ces enquêtes, de nouveaux indicateurs conjoncturels ou modèles de prévision de court terme élaborés sur la base de données d’enquêtes de conjoncture.
Origine de la demande L’enquête mensuelle de conjoncture dans le commerce de détail et le commerce et la réparation automobiles ne relève pas d’un règlement européen mais elle fait partie du programme commun harmonisé des enquêtes de conjoncture de l’Union européenne piloté par la Commission européenne, auquel contribuent les vingt-huit États membres de l’Union européenne et des pays candidats (Albanie, Monténégro, Macédoine, Serbie et Turquie). Le questionnaire est composé de questions européennes indispensables, posées depuis 1984, et de questions nationales.
Place dans un dispositif statistique L’enquête mensuelle de conjoncture dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobiles permet de disposer d’une vue précoce, complète et cohérente de l’activité du secteur commercial, éclairant des domaines qui ne sont pas couverts, ou plus tardivement, par les autres sources statistiques conjoncturelles comme les indices de volume des ventes ou les comptes trimestriels. Elle constitue une source essentielle de mesure des anticipations des entreprises commerciales. L’enquête est publiée à la fin du mois durant lequel ont été interrogés les entrepreneurs.

L’enquête mensuelle de conjoncture dans le commerce de détail et le commerce et la réparation automobiles fait partie du programme commun harmonisé des enquêtes de conjoncture de l’Union européenne piloté par la Commission européenne (direction générale des affaires économiques et financières – DG ECFIN). À ce titre, le questionnaire, les nomenclatures et les méthodes de traitement sont largement harmonisés entre les instituts nationaux publics ou privés réalisant cette enquête dans les pays adhérant à ce système.
Elle est complétée par l’enquête bimestrielle de conjoncture dans le commerce de gros.
Utilisateurs Les utilisateurs sont les conjoncturistes et prévisionnistes de l’Insee, de la direction générale du Trésor et d’autres instituts, français et étrangers, ainsi que des organismes internationaux (Commission européenne – DG-ECFIN, Eurostat –, Banque centrale européenne, OCDE, etc.), des statisticiens d’entreprise, les décideurs (pouvoirs publics, entreprises et fédérations professionnelles), les économistes et les chercheurs, les journalistes de la presse économique.

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques
Période de collecte L’enquête mensuelle de conjoncture dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobiles est réalisée tous les mois. La collecte s’effectue par voie postale et par internet sur une période qui s’étend de la fin du mois précédant le mois de référence de l'enquête à la date de publication des résultats (entre le 20 et le 25 du mois de référence). Les résultats d’enquête sont envoyés à la Commission européenne 5 jours ouvrables avant la fin du mois.
Mode de collecte Deux modes sont proposés : questionnaire papier distribué par la Poste et, depuis juin 2007, collecte par internet. En moyenne en 2017, 58 % des répondants ont répondu par internet.
Contraintes pour l'enquêté La formulation des questions est conçue de manière à faciliter une réponse rapide. La plupart des questions sont qualitatives à trois modalités exprimées sous la forme « hausse, baisse, stable » ou « supérieur à la normale, normal, inférieur à la normale ». En 2017, le temps de réponse à cette enquête est, en moyenne, de 20 minutes.
Plan de sondage L’enquête mensuelle de conjoncture dans le commerce de détail et le commerce et la réparation automobiles est réalisée auprès de 3 200 entreprises, dont 2 550 pour le commerce de détail et 650 pour l’automobile. La base de sondage utilisée est le répertoire d’unités statistiques Sirus, sur lequel est réalisé un sondage stratifié par secteur d’activité (au niveau sous-classe de la NAF rév. 2 ou regroupement de codes NAF rév. 2) et taille d’entreprise (tranche d’effectif). Le nombre d’unités interrogées dans chaque strate est fixé de manière à respecter le poids de la strate au sein du secteur (plan stratifié avec allocation proportionnelle au chiffre d’affaires). Une strate exhaustive rassemble toutes les entreprises de plus de 100 salariés hors hypermarchés (secteur 4711F). Pour les hypermarchés, le seuil d’exhaustivité est de 300 salariés.
Le taux de sondage est de 1,6 % des entreprises du champ.

Service producteur et diffusion

Service producteur et diffusion
Service(s) producteur(s) Institut national de la statistique et des études économiques (Insee)
Date prévisionnelle de la première publication Les entreprises enquêtées ne sont pas destinataires d’un retour d’informations direct. Le questionnaire mentionne que la synthèse des résultats est disponible sous la forme d’Informations Rapides sur le site internet de l’Insee.