Enquête mensuelle flash sur l’activité et les conditions d’emploi de la main-d’oeuvre pendant la crise sanitaire covid-19 (Acemo-Covid)

Statut de l'enquête

Statut de l'enquête
Initiative Enquête d'initiative nationale ou régionale
Contenu du questionnaire Sans lien avec un règlement européen

Champs de l'enquête

Champs de l'enquête
Unité statistique enquêtée Établissement 
Champ statistique couvert

L’enquête couvre les établisements des entreprises de 10 salariés ou plus. Sont exclus du champ des effectifs salariés les intérimaires et les stagiaires.

Tous les secteurs sont couverts, à l’exception des établissements d’activité principale et de catégories juridiques suivantes :

l’agriculture (codes APE 01 à 03) ; les activités des ménages ou extraterritoriales (codes APE 97, 98, 99) ; l’administration publique et les organismes de sécurité sociale (code APE 84 ou catégorie juridique débutant par 7).

L’enquête couvre au final 15 millions de salariés

Champ géographique L'enquête couvre les entreprises situés en France entière hors Mayotte

Présentation de l'enquête

Présentation de l'enquête
Titre du(es) questionnaire(s)

Enquête « Flash » Acemo pendant la crise sanitaire covid-19

Objectifs

L’enquête vise à apprécier la façon dont les entreprises adaptent conjoncturellement leur force de travail (adaptation de la main d’oeuvre, organisation sanitaire) du fait de la crise Covid en mobilisant les dispositifs mis en place par le ministère en charge du Travail pour les entreprises.

L’enquête permet en outre de mesurer la variation d’activité au mois le mois et les perspectives de reprise.

Thèmes du (ou des) questionnaires

L’enquête aborde 3 thèmes :

Evolution des effectifs et de l’activité passée et future, difficultés rencontrées ou anticipées ; Evolution des conditions d’emploi (proportions de salariés au chômage partiel, en télétravail, etc.) ; Evolution des mesures de préventions mises en place (pass sanitaire, obligation vaccinale, etc.)

Historique

L’enquête existe depuis avril 2020.

Le questionnaire comporte un tronc commun stable et un jeu de questions évolutives en fonction du développement de la crise sanitaire.

Faits marquants précédentes éditions

Les entreprises considèrent cette enquête utile et le taux de réponse a été dès le début élevé.

Concertation

Interne au système statistique publique (Insee) et avec la DGTrésor. Le questionnaire a été présenté à l’ANDRH. Une réunion de concertation avec les partenaires sociaux est fixée le 8 novembre.

Origine de la demande

La demande est d’origine ministérielle. L’enquête répondait au moment du confinement au besoin d’information sur les entreprises ayant arrêté leur activité, connaître le nombre de salariés en activité partielle et en télétarvail, etc. Depuis, elle a été largement appropriée par les partenaires sociaux, les médias, et la société dans son ensemble car elle permet d’alimenter le débat sur l’évolution du marché du travail dans le contexte de la crise.

Les utilisateurs des résultats extérieurs au ministère du Travail : Insee pour sa note de conjoncture, la DGTrésor (recours à l’activité partielle, difficultés de recrutement, vitesse de retour à la normale).

Place dans un dispositif statistique

L’enquête s’inscrit dans le dispositif d’enquêtes Acemo (activité et conditions d ’emploi de la main-d’oeuvre) sur le champ des entreprises de 10 salariés ou plus.

sur le thème conjoncture : l’enquête est la seule source fournissant une information rapidement utilisable sur la conjoncture en temps de crise (arrêt/reprise d’activité et perspectives de reprise)

Il en est de même des thèmes organisation du travail et organisation sanitaire

Extensions géographiques

Non

Utilisateurs

Le ministère du Travail, l’Insee, la DGTrésor, le commissariat général à la stratégie et à la prospective et plusieurs laboratoires de recherche.

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques
Périodicité de l'enquête Mensuelle
Période de collecte

Chaque mois, la collecte débute dans les derniers jours du mois sur lequel porte l’enquête. Une relance des établissements non répondants est réalisée 10 jours après. Les unités enquêtées ont 10 jours ouvrés pour répondre.

Les informations portent selon les thèmes sur l’ensemble du mouis précédent, la dernière semaine du mois précédent, le dernier jour du mois précédent ou le futur

Mode de collecte

La collecte s’effectue par internet (via Coltrane)

Comitologie

Ayant été mise en place en urgence l’enquête n’a pas reposée sur une comitologie ad hoc. Le questionnaire, qui peut être modifié chaque mois, est élaboré d’une façon transversale au sein de la Dares. Un échange est également effectué avec l’Insee.

Contraintes pour l'enquêté

Pour limiter le temps de réponse, la plupart des questions sont qualitatives et nécessitent juste de se placer sur une ou plusieurs modalités parmi celles offertes.

En 2021, le temps de réponse au questionnaire s’est établi à 30 minutes en moyenne.

En 2022, le questionnaire sera limité à 20 questions, le temps de réponse est évalué à 20 minutes.

Organisme collecteur Coltrane (Insee) pour la compilation des données en ligne. La Dares pour l'accompagnement des entreprises pendant la collecte et l'exploitation des questionnaires
Plan de sondage

L’échantillon est stratifié selon deux critères : le secteur d’activité (Naf rév. 2 en 88 positions) et la taille de l’unité répartie en 6 tranches d’effectifs.

En 2022, une coordination négative partielle avec l’enquête Acemo-Trim sera effectuée pour 31 000 unités statistiques

Taille de l'échantillon 38000

Service producteur et diffusion

Service producteur et diffusion
Service(s) producteur(s) Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares)
Partenariat Insee
Date prévisionnelle de la première publication

20 janvier 2022

Avis d'opportunité

Avis d'opportunité
Date commission/formation 09/11/2021
Date début de validité 01/01/2022
Date fin de validité 31/12/2022
Commission Cnis Emploi, qualification et revenus du travail
Télécharger l'avis ao_2021_dares_acemo-covid (pdf - 172 Ko)